• 24 juin 2015

    DockerCon 2015 – An 2, tournant historique vers la communauté Docker

    Lundi soir à 18h, le Docker Paris Meetup se tenait depuis les locaux de Maltem Consulting, pour retransmettre en live la keynote d’ouverture de la DockerCon 2015 depuis San Francisco.

    docker-con-15-logo

    L’année dernière, lors de cette même DockerCon, des doutes émergeaient sur la capacité de la société Docker à asseoir son leadership sur un écosystème très étendu et dynamique.

    Bien sûr, le produit était déjà au cœur d’une tornade de hype et son potentiel à révolutionner l’industrie tech était déjà identifié.
    2 articles relayés récemment le démontrent :

    Mais la communauté bruissait de nombreuses frustrations :

    • Les containers présentaient des faiblesses dans la gestion du réseau et de la sécurité
    • Le DockerHub présentait des manques pour tracer l’authenticité et l’intégrité des images proposées. Souvenez-vous, c’était avant les official repos
    • Et si le Dockerfile et le container faisaient leur job, de nombreuses initiatives tentaient d’apporter des solutions au manque de standard concernant la gestion d’un parc de containers (fig, kubernetes, mesos, fleet) et leur configuration automatique (etcd, consul, zookeeper…)

    Les doutes sur la capacité de Docker, Inc. à canaliser toute cette énergie autour de son produit étaient si forts, que certaines dissidences ont émergées (CoreOS Rocket).

    Lors de la keynote, Solomon Hykes, fondateur et CTO de Docker a clairement montré l’expérience acquise pendant cette folle année 2014.
    En annonçant la création du projet Open Container parrainé par la Linux Foundation, et en faisant don du runtime docker à la communauté (sous le nom de runC), il a aussi prouvé sa détermination à fournir à sa communauté, à son écosystème et à sa plateforme les cadres d’indépendance de gouvernance et d’architecture susceptibles de satisfaire l’ensemble des acteurs impliqués dans l’univers Docker.
    Le début d’une nouvelle ère, plus adulte, assurément !

    Lire le compte-rendu plus détaillé…

  • 23 juin 2015

    J-1 : Demain, c’est les soldes, et ça se prépare !

    La préparation des soldes se fait conjointement entre le marketing et les développeurs et nos WebOps. Cette collaboration est essentielle pour créer les bonnes conditions pour accueillir les visiteurs. Cette journée ne s’improvise pas, elle se joue juste avant la première heure d’ouverture des soldes. Sensibilisez et communiquez entre les équipes marketing / développement / hébergement car chaque action a une conséquence qui peut s’avérer être cruciale pour le reste des opérations.

    Voici nos bonnes pratiques pour aborder cette période avec plus de sérénité :

    Pour vos équipes :

    • Mobilisez vos équipes
    • Communiquez
    • Oubliez les grasses matinées
    • Restez joignable

    D’un point de vue technique :

    • Ne videz pas votre cache avant l’ouverture de la boutique et pendant les heures pleines
    • Surveillez les indicateurs de performances commun avec le marketing
    • Vérifiez la bonne disponibilité des sites partenaires
    • Surveillez les sondes en temps réel
    • Ne cumulez pas les mises à jour
    • Ne laissez pas les requêtes se cumuler et la charge des frontaux exploser
    • Ne faites pas de correction pendant les heures pleines
    • Communiquez aux visiteurs les interruptions de service
  • 18 juin 2015

    J-7 : Préparez les soldes ! @Oxalide vous présente ses bonnes pratiques pour être serein !

    Dans 1 semaine, les soldes démarrent, et ça se prépare !

    La préparation des soldes se fait conjointement entre le marketing et les développeurs et nos WebOps. Cette collaboration est essentielle pour créer les bonnes conditions pour accueillir les visiteurs. Cette journée ne s’improvise pas, elle se joue juste avant la première heure d’ouverture des soldes. Sensibilisez et communiquez entre les équipes marketing / développement / hébergement car chaque action a une conséquence qui peut s’avérer être cruciale pour le reste des opérations.

    Voici nos bonnes pratiques pour aborder cette période avec plus de sérénité :

    soldes-kpi soldes-team soldes-123-soldes soldes-incachewetrust  soldes-quandlecacheva soldes-quiveutallerloin

  • 17 juin 2015

    DotScale 2015 – place au rationnel et à la réalisation : robustesse, gestion du reboot, des incidents de productions et de l’analyse des logs

    oxalide-dotscale

    DotScale 2015 :  la semaine dernière s’est tenue la 3ème saison de la conférence parisienne dédiée aux architectures techniques massivement distribuées et aux technologies s’y rapportant. Cette conférence d’une journée sur une seule track a pour ambition de réunir la communauté IT (française et au-delà), autour de sessions de 30 minutes, présentées, pour la plupart, par des acteurs reconnus du domaine (pour ne pas dire des rockstars).

    Cette année, avons-nous eu droit à un rappel du théorème de CAP omniprésent dès qu’il s’agit d’architecture distribuée et grand vainqueur de l’acronyme le plus fréquemment cité durant la journée. De manière générale, la cohérence et la disponibilité des données persistées sur des architectures distribuées ont été au cœur de plusieurs talks dont ceux de Neha Narula, Sam Bessalah, et Aphyr.

    Voici notre sélection de retours d’expérience intéressants.

    1. La gestion automatisée des reboots de serveurs sur un site 24/7, chez .gov.uk, par Matt Bostock.
    2. La gestion concise et pragmatique des incidents de production, par David Mytton, de Server Density
    3. L’infrastructure de collecte et d’analyse de logs chez CloudFlare, de John Graham-Cumming où 4 millions de lignes de log sont traitées chaque seconde.
    4. La robustesse de l’architecture technique de Netflix par Jérémy Edberg qui a présenté la célèbre Simian Army

    Enfin, une dernière série de talks présentait quelques technologies modernes, en rapport avec la haute scalabilité (horizontale).

    De mon point de vue, cette occurrence de la conférence était celle de la maturité.
    Les technologies sont défrichées. On était loin de l’effervescence qu’on pu créer, en leur temps, les premières sorties de bases noSQL ou le hype de docker, l’an passé.
    Les architectures massivement distribuées ont des contraintes et des difficultés récurrentes connues. Reste maintenant à les prendre en compte dans les implémentations techniques et les organisations humaines.

    dotScale 2015, c’était : place au rationnel… et à la réalisation.

    Lire les comptes-rendus plus détaillés des talks.

  • 09 juin 2015

    @Oxalide sponsor Gold de AWS Summit Paris

    Oxalide s’associe à l’AWS Summit Paris pour une journée de conférences, de services et de best practices sur le Cloud, le 23 juin au CNIT Paris la Défense

    Oxalide, l’expert DevOps des infrastructures web critiques, est Sponsor Gold de l’événement AWS Summit Paris. Certifié Consulting Partner, Oxalide sera présent en breakout session, au coliseum et accueillera les visiteurs sur son stand, le 23 juin 2015 au CNIT.

    Oxalide transforme la production informatique avec AWS

    Amazon Web Services, c’est entre autre, une forte flexibilité d’infrastructure, la mise à disposition rapide d’environnements à moindre coût et l’internationalisation sans immobilisation financière. Pour toutes ces raisons, Oxalide infogère dans AWS depuis 2013, au plus grand bénéfice de ses clients.

    Pour affirmer et officialiser ce partenariat, Oxalide a choisi d’être sponsor Gold de l’événement. AWS est une matière première riche, capable de transformer la production informatique en lui apportant toute la vélocité qui lui manque. Mais sa mise en œuvre peut s’avérer complexe. Certifié « Consulting Partner » et « Channel Reseller Partner » par AWS, le groupe Oxalide apporte à ses clients une proposition de valeur au travers de sa longue expérience DevOps et les accompagne dans l’adaptation de leurs applicatifs aux pratiques techniques d’AWS.

    Retours d’expérience et rencontres

    L’AWS Summit Paris fait la part belle aux retours d’expérience, avec les breakout sessions. Ainsi à 15 heures, lors de la session « créez votre SAAS avec AWS », Samuel Font, CTO de Tag Commander, leader des solutions de tag management, prendra le micro pour présenter le contexte du projet et ses objectifs de développement à l’international, les raisons du choix d’AWS, la mise en œuvre et les bénéfices obtenus. Sébastien Lucas, DG d’Oxalide, conclura sur ce cas client et répondra aux questions avec Samuel Font.

    Pour ceux et celles qui n’auront pas su se dédoubler pour assister à toutes les présentations,  le coliseum se déroulera de 13h30 à 13h50. Dans un théâtre à ciel ouvert et sous la houlette de Sébastien Lucas, les visiteurs sont invités à échanger entre eux et avec les experts Oxalide sur les avantages de compter dans ses rangs un prestataire DevOps, certifié « Consulting Partner » et « Channel Reseller Partner » par AWS.

     

    Retrouvez Oxalide à l’occasion de l’AWS Summit Paris, de 8h30 à 18h, au CNIT, Paris La défense, le 23 juin 2015… Programme et Inscription

     

  • 09 juin 2015

    @Oxalide met le DevOps à l’honneur lors de la convention CRIP 2015

     

    Oxalide met le DevOps à l'honneur lors du prochain CRIP

    Première participation d’Oxalide à l’événement incontournable des communautés de l’infrastructure, de la production, de l’innovation et de la transformation numérique

    Oxalide, l’expert DevOps des infrastructures web critiques, annonce sa première participation à la Convention annuelle du Club des responsables d’infrastructures et de production. Lors de cet événement, Oxalide présentera le retour d’expérience DevOps de son client, 20minutes.fr.

    Un événement au cœur de la transformation numérique
    Les 16 et 17 juin prochains à l’Espace Grande Arche de la Défense, se tiendra la convention annuelle du CRIP. C’est une occasion unique pour les professionnels de l’IT d’accéder à l’état de l’art de l’informatique, de bénéficier de nombreux retours d’expérience et surtout d’échanger et de se challenger. Convaincu par la formule, le Groupe Oxalide sera présent, en tant qu’exposant (stand n°18) et conférencier.

    Cet événement met en exergue l’évolution de la production informatique, vers l’agilité et la vélocité. A la question que tout le monde se pose : comment prospérer dans une ère digitale ? Oxalide répond par une approche de la production plus facile, plus amusante aussi, moins contraignante et source d’innovation.

    Attention, expérience DevOps en cours
    Pour illustrer la rupture qu’apporte le DevOps dans la production informatique, Sébastien Lucas, Directeur Général Associé d’Oxalide et Simon Rolland, Chef de projet Technique de 20minutes.fr, évoqueront leur retour d’expérience sur la démarche DevOps aujourd’hui intégrée au processus du média 20minutes.fr.

    Rendez-vous le 16 Juin 2015 à 10h40 en Salle n°2, pour découvrir comment l’association d’une entreprise en quête de vélocité et de son prestataire DevOps a donné naissance à un environnement de développement optimisé. Les développeurs de 20minutes.fr disposent maintenant d’une solution unique pour produire du code, en gérer les versions, et le déployer en une fois sur trois environnements, sans risque d’erreur ou de confusion. Oxalide ajoute à l’équation sa capitalisation d’expériences sur les outils mis en œuvre, ses analyses du code, ses solutions de déploiement d’environnements. Tout y est pour rendre le développement plus facile, plus agréable, conduisant à coder plus vite et mieux ; et à se prendre au jeu de l’innovation.

    Retrouvez Oxalide en conférence ou sur son stand n°18, en vous inscrivant à la convention annuelle du CRIP – http://www.itiforums.com/convention_2015.php#inscription

  • 04 juin 2015

    Hands-On Workshop Elasticsearch : stack ELK, quoi de neuf?

    Paris – 26 mai 2015 – Hôtel Renaissance de La Défense à Paris : « Hands-on Workshop » avec l’équipe d’Elasticsearch autour de la fameuse stack ELK.

    Elasticsearch, Logstash, Kibana

    Elasticsearch, Logstash, Kibana

    Dans l’ordre, Logstash réceptionne les logs en provenance de diverses sources comme les access.log Apache, les fitre à votre convenance puis les envoie dans Elasticsearch, un moteur d’indexation. Enfin Kibana, une interface web, utilise l’API REST d’Elasticsearch pour fournir des dashboards analytiques avec les résultats de la requête.
    Oxalide connait bien la stack ELK depuis ses premières versions (Kibana 1, Elasticsearch 0.90.2). De nos jours avec Kibana 3, nous l’exploitons à son maximum pour nos usages internes (surveillance, sauvegarde, réseau), mais aussi avec nos clients pour l’analyse de leurs applications métiers.
    Depuis la version 1.0, Elasticsearch intègre les agrégations de résultats pour pousser encore plus loin les analyses de données. Il s’agit en fait de pouvoir réaliser des filtres de filtres comme par exemple, récupérer la répartition homme/femme, puis par tranche d’âge, puis par pays etc. La conception de Kibana 3 ne permettant pas une intégration facile de cette nouveauté, il a fallu complètement revoir son architecture : ainsi naquit Kibana 4.

    Au revoir grep, bonjour Logstash

    De nos jours, vos logs peuvent provenir de n’importe où : serveur web, framework, RabbitMQ ou encore Amazon.
    Qui ne s’est jamais arraché les cheveux avec les différents formats de dates ou des expressions régulières imbuvables pour obtenir des informations pertinentes de nos logs ?
    Logstash vous simplifie la vie en fournissant un nombre important de filtres pratiques et personnalisables pour faire correspondre au mieux vos besoins d’analyses avec vos logs.
    Dans les précédentes versions de Logstash, il fallait faire attention à la connectivité en cas de panne avec un nœud Elasticsearch. Désormais, vous pouvez exploiter les informations de votre cluster ES pour conserver une connectivité permanente même en cas de panne d’un nœud.
    Les conditions sont également une grande nouveauté de Logstash qui vous permettront de facilement appliquer certains filtres à certains logs. On peut alors facilement mettre en place un système d’alertes par email, par exemple en cas de détection d’une erreur 500 dans vos logs apache.

  • 29 mai 2015

    Améliorez votre vélocité sur le web – le DevOps : « harder, better, faster, stronger »

    devops, industrialisation, expertise oxalide

    Maxime Kurkdjian – Directeur Général Associé d’Oxalide

    DevOps. Ou comment réduire drastiquement les délais de mise sur le marché des services et des produits innovants. Mais, au risque d’en décevoir plus d’un, on ne devient pas devops avec des solutions logicielles (uniquement), de même que, dans les années 90, on ne sécurisait pas son système avec un firewall sans former ses collaborateurs à être plus prudents.

    Aussi, toute entreprise dont l’objectif est de produire mieux et plus vite, en interne et avec ses prestataires, n’aura d’autre choix que de se faire violence, en embrassant sans restriction la culture devops dans son entier.

    Mais comment font les autres ?

    Qu’ont en commun certains grands comptes ayant ouvert des cellules innovation chargées d’intervenir à tous les niveaux de l’entreprise et les StartUps flamboyantes ? L’assurance que ni l’organisation cloisonnée ni le management traditionnel n’ont de chance de prospérer sur un marché frénétique.

    Alors qu’il semblerait que les StartUps soient nées avec cette culture coulant dans leurs veines, les grands comptes subissent encore un héritage fait de rigidité et de lourdeur, cadenassé par des process d’un autre âge. Pour y remédier, la remise en cause quasi permanente des méthodes a conduit les entreprises vers une démarche d’excellence qu’il faut saluer. Toutes les entreprises ? Las, beaucoup d’entre-elles constatent l’échec des théories Lean, Scrum, Kanban et consorts apprises sur les bancs des cabinets de conseils spécialisés. Loin de remettre en question l’opportunité de ces méthodes, il est plutôt intéressant de s’interroger sur l’existence du fossé qui persiste entre la théorie et la pratique.

    Innovation = changement = risque : CQFD

    Pourquoi, même avec un sponsoring fort, les entreprises sont-elles en échec sur l’agilité qu’elles cherchent à atteindre ? Parce qu’il existe une équation primordiale rarement prise en compte.

    Toute simple, elle équivaut à la traduction suivante : innovation = changement = risque.

    Autrement dit, toute direction générale s’accorde à reconnaître le bénéfice de l’innovation. De là à en admettre les changements qui en découlent et les risques qui leurs sont liés, c’est une autre histoire.

    C’est pourquoi, très souvent, il est plus simple d’attendre des prestataires une méthodologie dont on espère qu’elle déteindra sur ses équipes en internes, sans forcément accompagner et aider cette transition. Le résultat est à la hauteur des moyens que l’on a donné au processus : mitigé.

  • 26 mai 2015

    Oxalide partenaire #Drupagora 2015

    L’équipe Oxalide participe à la 5ème édition du forum Drupagora,Vendredi 19 Juin 2015, LE premier événement francophone sur Drupal dédié aux chefs de projets et DSI.

    Rendez-vous sur notre stand pour échanger sur vos projets Drupal.

    Drupagora

     

    Cette année est placée sous le thème « Drupal dans le contexte de l’Entreprise : Plateformes digitales globales, applications e-Commerce, applications métier jumelées et intégrées au SI », 3 principales thématiques seront développées au travers de conférences, ou encore de retours d’expérience :

    • Comment Drupal s’intègre-t-il avec d’autres applications métiers ?
    • Exemples réussis et témoignages d’applications Drupal d’envergure et de E-commerce
    • Les perspectives avec l’arrivée prochaine de Drupal 8

    Inscrivez-vous : http://www.drupagora.com/2015/inscription

    Retrouvez tout le programme détaillé : http://www.drupagora.com/2015/le-programme

     

  • 20 mai 2015

    @pgDay Paris : retours d’expérience PostgreSQL

    Le dernier pgDay a eu lieu le 21 avril dernier au siège de la Poste dans le 15è arrondissement de Paris. ( Prochain pgDay le 2 juin à Belfort).

    Le pgDay est une journée de conférences et d’échanges organisée par la communauté française de PostgreSQL: un ensemble de présentations a été proposé, couvrant des sujets techniques ainsi que des retours d’expérience d’utilisation de PostgreSQL en production.

    Profils des participants lors de cet événement:
    ➜ Une population de 95% de DBA et développeurs pour seulement 5% d’architectes/SysOps.
    ➜ Une large majorité de personnes issues de l’industrie et grands groupes.
    ➜ Très peu de participants issus du milieu web.

    Pour que la journée existe : des sponsors tels que ​2ndQuadrant, LeBoncoin, Violin memory, Dalibo, Loxodata…tous dans l’écosystème pgSQL comme contributeurs, utilisateurs ou consultants en développement.

    Pourquoi cette journée ?  

    Un peu d’histoire et un état des lieux : “Ingres” la base de données dont la première mouture commerciale est apparue en 1980 a donné lieu plus tard à un fork par le même fondateur/créateur qu’il nommera Post-GRES, puis renommera le projet PostgreSQL dans les années 1990.

    PostgreSQL est à ce jour, la base de données orientée SQL, la plus élaborée, entièrement opensource et maintenue par une communauté très active.   En dehors des conférences plus ou moins techniques au programme de la journée, c’est dans une démarche plus interactive que celles ci se déroulaient avec l’auditoire.

    L’idée étant le partage d’expériences entre les participants à l’issu de chaque conférence en mode table ronde. Aucune conférence orientée produit/commerciale au programme.

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide