• 16 novembre 2016

    Velocity 2016 Amsterdam – Faut-il y aller ?

    velocity_2016_oxalide

    Pour parfaire ses connaissances, Oxalide envoie chaque année une équipe à la conférence Velocity. Cette année, Cécile, Emmanuel, Glenni, Guillaume et Maxime ont été les élus pour aller à Amterdam pour cette édition 2016.

    Notre objectif :

    • Se confronter à nos pairs et apprendre de leurs retours d’expérience aussi bien d’un point de vue technique qu’humain.
    • S’inspirer des nouvelles pratiques et tendances techniques pour construire des sites web et des applications encore plus rapides, plus résilients et haute disponibilité.

    velocity_2016_amsterdam_oxalide

    Faut-il y aller en 3 questions :

    • Quelles sont tes impressions sur Velocity ?
    • Quelles conférences recommanderais-tu ?
    • Qu’est-ce que tu as appris ?

    EDIT : 17/11/2016

    Cécile Aubrun – Ingenieur Technique Web Ops

    • Quelles sont tes impressions sur Velocity ?

    Velocity est le premier salon auquel je participe. A première vue, je m’attendais à un salon d’une plus grande ampleur, non pas en termes de conférences mais plutôt en termes de participants. A chaque début de journée, plusieurs conférences communes sont présentées qui relatent des retours d’expériences essentiellement. En fin de matinée je pouvais choisir les conférences auxquelles je voulais assister.  A chaque fin de conférences « à la carte », quelques questions pouvaient être posées à l’intervenant. Ceci permettait une interaction entre le conférencier et l’assistance sans pour autant stopper la présentation.

    J’ai bien aimé ce principe d’organisation : avoir une base de conférences communes puis avoir le choix des thèmes par la suite. Les conférences disponibles comprenaient des thèmes liés à la technique ainsi qu’au management. Je me suis orientée essentiellement vers les conférences liées au management pour ma part.

    • Quelles conférences recommanderais-tu ?

    Les conférences que j’ai particulièrement appréciées sont les suivantes :

    Building and scaling a distributed and inclusive team Mathias Meyer (Travis CI) , le choix d’organisation de la société Travis CI est très instructive et le retour d’expérience sur ses différents choix est intéressant à prendre en compte et à comparer avec le système mis en place chez Oxalide.

    People as technology, technology as people Marta Paciorkowska (Acrolinx GmbH) : Ce qui m’a intéressée lors de cette conférence est la manière dont nos outils/logiciels influencent la façon dont nous travaillons. Et a contrario comment la collaboration au sein d’une équipe influence les outils que nous choisissons et comment nous les utilisons.

    • Quelles sont les conseils que tu retiens ?

    Les retours d’expériences évoqués lors des conférences sont formateurs. Il est intéressant de suivre les choix pris par chaque société et de suivre les évolutions. La philosophie DevOps est commune à l’ensemble des sociétés qui nous ont été proposés.

    Emmanuel Lucas – Directeur de production

    • Quelles sont tes impressions sur Velocity ?

    L’orientation de Velocity était prometteuse mêlant aussi bien des sujets techniques que de management. Les retours d’expérience m’ont inspiré ou confirmé des pistes d’amélioration chez Oxalide. Ce que j’ai surtout apprécié ont été les retours issus du terrain, mais mon bilan reste mitigé. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de redites et que les qualités des interventions sont très inégales. De mon point de vue, dans une conférence dite DevOps, le point de vue l’Ops est peu représenté.

    • Quelles conférences recommanderais-tu ?

    La conférence que j’ai appréciée est : Dousing the fires of occupational burnout – Avleen Vig (Esty) . L’approche non manichéenne est très riche d’enseignement où le burnout est aussi un tout. On peut y glisser en toute bonne volonté, les torts sont partagés entre le manager et le collaborateur.

    • Qu’est-ce que tu as appris ?

    Une confirmation qu’Oxalide prend la bonne voie en se recentrant vers l’humain.

    Glennie Vignarajah – Ingénieur Technique Web Ops

    • Quelles sont tes impressions sur Velocity ?

    C’est plutôt mitigé. Il y avait des conférences intéressantes, d’autres moins.

    • Quelles conférences recommanderais-tu ?

    La conférence que je retiens est : Experiences with HTTP/2 in the real world Michael Gooding (Akamai Technologies), Javier Garza (Akamai Technologies) – slides. HTTP/2 est une nouvelle techno, mais les bonnes pratiques de HTTP/1.1 restent valides (comme la concaténation des css). Les filtres pour l’analyse de performance sont puissants, ils pourront remplacer les outils classiques (strace) avec un impact très faible sur les machines.

    • Qu’est-ce que tu as appris ?

    Je retiens que les bonnes pratiques c’est bien, mais qu’il faut être souple et les adapter aux environnements de production.

    Guillaume Leccese – Directeur technique

    • Quelles sont tes impressions sur Velocity ?

    Sentiment mitigé car les talks ne sont pas assez cutting-edge, ce sont globalement les mêmes sujets que les années précédentes ou que dans d’autres conférences.

    • Quelles conférences recommanderais-tu ?

    Le talk qu’il ne faut pas rater est pour moi : How humans see data de John Rause (Snapchat). Lorsque la vidéo sera disponible, il faut absolument voir cette conférence.

    • Qu’est-ce que tu as appris ?

    C’est dans cette conférence que j’ai beaucoup appris, très complexe et dense pour faire un résumé.

    Maxime de Roucy – Ingénieur Technique Web Ops

    • Quelles sont tes impressions sur Velocity ?

    Peu de conférences m’ont marqué. Les conférences du matin n’étaient pas techniques et ne m’ont rien apporté. Les conférences de l’après midi étaient plus techniques mais certaines sont restées très floues. J’avais l’impression que l’orateur omettait des informations nécessaires à une compréhension exhaustive. (Peut-être conserver ses secrets de fabrication!).

    • Quelles conférences recommanderais-tu ? Par ordre de préférence  :
    1. Reorganizing website architecture for HTTP/2 and beyond – Kazuho Oku (DeNA) – slides
    2. The next Linux superpower: An eBPF primer – Sasha Goldshtein (Sela Group)
    3. On preloads and preloadersYoav Weiss (Akamai Technologies) – slides
    4. Experiences with HTTP/2 in the real world Michael Gooding (Akamai Technologies), Javier Garza (Akamai Technologies) – slides 
    5. The promise of Push – Colin Bendell (Akamai Technologies) – slides
    6. Elasticsearch for logs and metrics: A deep dive Radu Gheorghe (Sematext Group) Rafał Kuć (Sematext Group) – slides
    • Qu’est-ce que tu as appris ?

    J’ai approfondi mes connaissances sur HTTP/2 et les limitations actuelles de cette technologie.
    Certaines conférences m’ont apporté des données tirées de tests grandeur nature, informations qu’il est très difficile de trouver dans la littérature.
    J’ai également aussi pu rencontrer Kazuho Oku, le lead dev de H2O, un serveur web assez récent et très prometteur.
    J’ai aussi découvert eBPF, une technique (et des outils) permettant de faire du debogage de façon très poussée, aussi bien en espace noyau qu’en espace utilisateur.

    Nous publierons dans les jours à venir des articles sur les conférences qui nous ont marqué.

    ,

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide