• 15 juin 2016

    AWS représente déjà 25% de l’activité d’Oxalide

    Interview réalisée par  de Channelnews

    Sébastien Lucas

    L’infogéreur devops Oxalide vient de recevoir d’Amazon Web Services le prix de la meilleure croissance partenaire pour la France. Nous avons demandé à Sébastien Lucas, son directeur associé, de nous présenter plus en détail Oxalide et son partenariat avec AWS.

    Channelnews : Lors du dernier AWS Summit qui s’est tenu à Paris le 31 mai dernier, Oxalide a été récompensé pour sa croissance sur AWS. Peut-être est-il utile de rappeler qui est Oxalide et quel est son métier ? Doit-on d’ailleurs plutôt parler d’infogéreur ou d’hébergeur ?

    Sébastien Lucas : Oxalide se définit comme un spécialiste de l’infogérance DevOps des infrastructures web critiques. L’hébergement est la matière première que façonne Oxalide mais la société se positionne avant tout comme l’équipe de production web de ses clients, via la délégation d’une partie de leur système d’information. S’y greffe une dimension conseil et expertise, indispensable pour aider les clients à relever les défis de la transformation digitale.

    Vous insistez sur la notion de devops.

    Sébastien Lucas : Oui. La société était tournée à sa création en 2000 vers le conseil et le développement avant de bifurquer vers l’infogérance et l’hébergement. L’hébergement est arrivé sur le tard, en 2009. C’est d’ailleurs de cette époque que date notre première marque d’intérêt pour AWS. Mais le marché n’était alors pas prêt pour le Cloud public. On est donc venu à l’hébergement par les services et non par les infrastructures. Le code reste d’ailleurs au cœur de notre culture. Nul n’intègre nos équipes qui ne sache coder. À l’heure où les infrastructures ne se déploient plus mais se codent, savoir programmer nous semble un prérequis indispensable.

    Quel est la part de votre activité infogérance exercée dans le Cloud public ?

    Sébastien Lucas : C’est aujourd’hui environ 25% de notre activité totale. Surtout, cette part est en très forte croissance puisqu’il y a un an, elle était encore quasiment nulle.

    AWS est-il votre seul partenaire dans le Cloud public ?

    Sébastien Lucas : Oui. D’où le prix de la meilleure croissance reçu pour le 31 mai.

    Quand avez fait ce choix d’un partenaire unique et pourquoi ?

    Sébastien Lucas : Nous avons effectué une comparaison des acteurs du marché il y a environ 18-24 mois qui nous a conduits à sélectionner AWS comme partenaire unique pour son avance technologique et son rythme d’innovation, qui nous permet d’aller nous même vite. Son avance est considérable et à même tendance à s’accélérer par exemple dans la gestion de la sécurité, l’orchestration des images machines (AMI), ses solutions de files d’attente, ses services de IaaS prêt à l’emploi, ses outils décisionnels (Quicksight), etc.

    Pourquoi votre partenariat avec AWS n’a-t-il pas démarré plus tôt ?

    Sébastien Lucas : Comme je vous l’ai dit, le marché n’était pas prêt. Il y a quelques années en arrière, il fallait motiver les clients, justifier le choix de Cloud public. Les applications non plus n’étaient pas prêtes. Les coûts pour migrer étaient importants. De son côté, AWS avait encore du chemin à faire vers ses utilisateurs pour rendre ses produits plus attractifs. Le fait pour AWS d’avoir étoffé son équipe en France a été également déterminant. AWS a su constituer une équipe performante, à l’écoute du marché, qui mouille le maillot pour former, évangéliser, signer des grands comptes, et mettre en œuvre des services professionnels dignes de ce nom.

    Quelle a été la croissance d’Oxalide en 2015 et quelles sont vos perspectives 2016 ?

    Sébastien Lucas : Oxalide a réalisé un chiffre d’affaires de 12 M€ en croissance de 20% en 2015 avec un effectif de 75 personnes. Cette année l’effectif devrait atteindre les 100 personnes.

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide