• 25 février 2016

    @oxalide, de la version bêta à la version 4.0 : une mutation réussie!

    Oxalide clôture avec 2015 un cycle fondateur de son identité et de son succès.

    Dans la continuité de son offre DevOps 2008-2012 et de son industrialisation 2013-2015, Oxalide fait évoluer son positionnement en 2016 et escorte ses clients vers leur épanouissement numérique.

    Oxalide, experte des infrastructures web critiques, annonce une croissance à la hausse, maintient son rythme de recrutement en 2016, poursuit ses efforts d’innovation et adapte ses offres aux spécificités métiers de ses clients stratégiques.

    2015 : confirmation de la croissance, renforcement R&D et expérimentation

    Avec une croissance soutenue de 20 % sur 2015, Oxalide confirme sa bonne santé financière, ainsi que la pertinence de son positionnement et de ses partenariats dans le Cloud public.

    Les effectifs de l’infogéreur ont par ailleurs quasiment doublé sur 12 mois, soit 72 personnes pour un recrutement actif principalement orienté ingénieurs WebOps.

    Cette vague de recrutement 2015 doit se poursuivre en 2016, au même rythme, afin de répondre à la forte demande d’expertise des clients issus des secteurs les plus dynamiques, les opérateurs SaaS.

    En outre, Oxalide souhaite asseoir sa politique d’innovation en apportant à ses équipes l’appel d’air essentiel à la réflexion et la mise en œuvre de services à valeur ajoutée. Pour Maxime Kurkdjian, directeur associé et co-fondateur d’Oxalide « Personne n’innove la tête dans le guidon. Dégager du temps aux équipes est vital, particulièrement au cœur de cette 3ème  révolution industrielle où les progrès rapides sont le moteur de la croissance ».

    La captation de signaux faibles entre 2012 et 2014 puis la confirmation d’une évolution disruptive des besoins et des pratiques des clients en 2015, ont confirmé la stratégie de mutation d’Oxalide, dans son organisation comme dans ses offres.

     

    2012-2015 : la consolidation d’un modèle technologiquement puissant

    Deux mouvements fondateurs ont traversé et impacté favorablement et durablement l’infogéreur ces dernières années.

    Le Cloud public en premier lieu, qu’Oxalide a vu comme une opportunité et non comme une menace. Stratégie payante puisque le partenariat et les certifications internes AWS ont permis de dépasser la banalisation du métier d’hébergeur et de positionner Oxalide, confiant dans la force du Cloud public, comme expert AWS.

    L’industrialisation en second lieu, désormais un standard dans l’entreprise, et l’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée, ont entraîné une série de réorganisations extrêmement structurantes pour l’infogéreur comme pour tous ses clients.

    Multiples réductions des coûts, qualité constante de la prestation et performances en hausse sur le time to market sont quelques-uns des bénéfices clients directs de l’effort d’industrialisation opéré ces deux dernières années.

    Plus indirectement mais tout aussi impactant, en se concentrant sur des tâches à plus haute valeur ajoutée, les équipes sont sorties de leur zone de confort, se sont challengées et ont pu confirmer la fin annoncée de la standardisation massive des offres. La mutation est en marche.

     

    2016 : la généralisation de la stratégie One size does not fit all

    « Dès que l’on aborde les spécificités métiers de nos clients, les besoins se diversifient énormément. L’expérience que nous avons cumulée ces dernières années nous a permis d’expérimenter suffisamment pour proposer, dans les semaines à venir, une nouvelle offre vraiment différenciante » précise Maxime Kurkdjian.

    A la fois nouvelle démarche et nouvelle architecture de services, l’offre 2016 réunit le meilleur des pratiques d’Oxalide. Elle s’articule autour de deux axes, le niveau de besoin en agilité et la segmentation métier, qui permettent de replacer le client au centre du processus d’amélioration continue des infrastructures. Avec l’objectif affirmé d’accompagner les DSI à pénétrer la révolution industrielle 3.0, et s’ils le souhaitent, jusqu’à leur totale indépendance.

    One size does not fit all trouve aussi son illustration dans le management et l’organisation de l’entreprise. Sans pression financière à court terme, Oxalide profite de cette confortable situation pour éprouver et explorer sa nouvelle approche sous l’angle de la qualité. Avec une stratégie s’étalant sur trois ans, les deux associés fondateurs savent que la croissance accompagne toujours l’innovation.

    C’est pourquoi les objectifs 2016 reposent en priorité sur l’efficacité et le plaisir des équipes au travail, par le développement du Lean Management et le renforcement de la formation des collaborateurs.

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide