• 2 octobre 2015

    L’étonnement : stratégie RH d’@Oxalide

    L’étonnement, la surprise, la curiosité, Oxalide s’appuie sur ces qualités humaines qui ont toujours ouvert une brèche vers l’ingéniosité, pour faire progresser sa stratégie RH.
    Oxalide, l’expert DevOps des infrastructures web critiques, pratique avec succès les rapports d’étonnement et les entretiens informels avec ses collaborateurs, à leur aise avec une méthode de management qui donne libre cours à l’originalité et suscite de nombreuses innovations RH.
    Le rapport d’étonnement, un outil d’ouverture et de partage

    Oxalide concentre et relève les challenges techniques liés à la transformation numérique. Pour y parvenir, le groupe recrute des ingénieurs imprégné(e)s par la culture DevOps. Une culture qui porte des valeurs de partage, d’empathie, de transparence et d’entraide. Des expert(e)s des architectures de plateformes capables de défricher de nouvelles technologies pour les mener en production- (AWS, Docker, Chef, Jenkins …).
    Des passionné(e)s, pour qui Oxalide se met en quatre. Locaux agréables et bien situés, environnement dynamique fait de challenges, rémunération attractive… ce n’est pourtant qu’un début.
    La vie en entreprise est une aventure, qui commence en général par un entretien et dont on ne connaît pas la fin. Elle devrait être faite de progression et d’objectifs à atteindre. C’est en tout cas comme ça que la voient Maxime et Sébastien, les fondateurs associés d’Oxalide, qui n’imaginent pas une seconde que les principes de réussite qu’ils appliquent à leur société ne puissent également être porteurs à titre individuel et collectif.
    De quels principes parle-t-on ? De valeurs d’abord. Passion, transparence, honnêteté, entraide et curiosité. Un crédo ensuite. De la rigueur, de l’agilité et du service. Une règle de conduite : try and fail and learn jusqu’à la réussite. Une formule qui a toujours bénéficié aux clients d’Oxalide, qui lui reconnaissent toute son efficacité et sa validité. Alors, pourquoi ne pas imaginer une gestion des compétences qui soit elle aussi DevOps ?
    C’est au travers de rapports d’étonnement, des entretiens semi-dirigés ayant vocation à dépasser le strict cadre du questionnaire pour laisser libre cours à l’imagination et au ressenti des collaborateurs, qu’Oxalide progresse dans le large éventail des pratiques des ressources humaines.

    L’Onboarding, parce qu’il est mieux d’être accompagné

    On ne laisse pas un ingénieur dans un coin

    Si l’on est 1000 mais que l’on veut maintenir un esprit StartUp, cela commence par un accueil qui ne soit pas celui d’une multinationale. Les premiers jours dans une nouvelle entreprise sont désarmants. Un constat que certains ont partagé et qu’Oxalide bat maintenant en brèche sous deux angles.
    Un agenda chargé pendant 1 à 2 semaines ne laisse pas le temps au nouveau venu de s’inquiéter. Passages obligés dans les différents services, présentation des diverses méthodologies et des outils, réunions de sensibilisation aux bonnes pratiques clients, premières formations en interne, les nouveaux ingénieurs vont jusqu’à accompagner les commerciaux en prospection. De quoi faire le tour de l’entreprise et rencontrer un maximum de collègues. Les nouveaux entrants sont immergés dans la culture d’entreprise rapidement, pour acquérir l’indispensable et confortable sentiment d’appartenance à l’entreprise.

    Not alone in the dark

    Les rushs, l’investissement dans le travail, les challenges techniques, les collaborations en cours peuvent créer une barrière avec l’équipe qu’un nouveau collaborateur aura du mal à franchir seul.
    C’est la raison d’être du parrain, lequel se rend disponible pour répondre aux questions, même les plus incongrues et surtout favoriser l’intégration d’un nouvel entrant dans son équipe.
    Les rapports d’étonnement ne sont pas l’apanage des débuts. Ils sont pratiqués au fil de la carrière. Ainsi, ce sont certains collaborateurs de plus ou moins longue date qui ont souligné la nécessité de mettre en place un parrainage, prenant la mesure de l’importance de ce rôle. En effet, il suppose des qualités humaines particulières et modifie un peu la relation avec la personne parrainée. A ce titre, un parrain le devient sur la base du volontariat et ils sont nombreux chez Oxalide.


    Un triple programme de formation pour ne pas se laisser distancer par le web

    Apt-get skill-upgrade : régulière mise à jour des compétences

    Les collaborateurs sont amenés à explorer de nouvelles technologies et Oxalide y a investi 2,9% du montant de la masse salariale en 2014. Classiquement d’abord, ce sont des formations externes porteuses d’une vision globale, chez les éditeurs et certains constructeurs. Cependant les collaborateurs regrettent leur manque de mise en perspective avec les méthodes et les architectures pratiquées chez Oxalide. L’habitude s’est donc prise de compléter chaque formation externe d’une mise en pratique en interne. Culture, savoir et expertise sont diffusés à grande échelle pour répondre à une demande croissante des collaborateurs.
    Enfin, le web reste un nouveau monde et de nombreuses technologies n’ont pas encore leur pendant académique. Les conférences techniques comme PGDays, DotScale, Velocity in Amsterdam et les Meetups sont incontournables à plus d’un titre. Moins institutionnelles, haut lieu de réseautage, elles favorisent la capacité à s’auto-former dans un univers en perpétuelle évolution.

    L’évolution en interne, un choix et des moyens à disposition des collaborateurs

    « J’ai su employer les moyens qu’on m’a donnés pour progresser. »

    Si l’expertise technique est au cœur du métier chez Oxalide, ni la direction des ressources humaines ni la direction générale ne la surévaluent. Pour grandir, une entreprise a besoin de maints autres talents et compétences. Appétence à la formation, adresse particulière pour le conseil clients, dispositions au management… le rapport d’étonnement et le management collaboratif permettent de faire ressortir des qualités dont l’expression conduit à l’épanouissement professionnel.
    Ainsi c’est avec une vision précise des aptitudes et des objectifs des uns et des autres qu’Oxalide peut proposer mobilité et évolution en interne les plus conformes aux souhaits de ses collaborateurs. En effet, la mobilité est monnaie courante chez Oxalide et les ingénieurs peuvent collaborer avec différentes équipes de façon régulière et encadrée, afin de diversifier et parfaire leurs connaissances. La création du nouveau pôle conseil et de la direction des systèmes d’information ont permis plusieurs promotions. Récemment, l’entreprise a fêté les nominations en interne d’un directeur de production, d’un ingénieur en charge des sujets on-boarding et formation, et d’un directeur innovation et services.
    Oxalide s’efforce de donner tous les moyens à ses collaborateurs pour qu’ils s’épanouissent au sein de la structure et dans leur métier. Ce qu’elle ne pourra jamais faire en revanche ? S’en saisir à leur place.

    Oxalide recrute : http://www.oxalide.com/emploi/

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide