• 9 octobre 2009

    RIPE 59 @ Lisboa

    Oxalide était présent à la 59ème édition des rencontres bi annuelles du RIPE.
    En tant que nouveau membre (cf Oxalide est LIR) nous étions « invité ».

    La première chose qui frappe: c’est une rencontre de geek ! Que des techniciens, pas de costard/cravate ! ici on vient pour parler vrai, pour aborder les vrais défis de l’internet d’aujourd’hui, mais surtout de demain.
    Et quand on parle de demain et d’internet … on parle forcement d’IPv6. La nouvelle version du protocole IP était le thème principal de cette semaine. Symboliquement, le premier « meeting » fut consacré à l’IPv6.

    Peu de français étaient présents: France Telecom, Bouygues Telecom, NeoTelecoms … et Oxalide ^^
    C’est d’ailleurs bien dommage car notre pays souffre de ce manque de représentativité. La meilleure illustration est le manque de plate-formes de peering internationales sur notre sol alors que notre situation géographique nous est pourtant favorable.

    FT, par la voix de Christian Jacquenet a fait une déclaration intéressante. En 2010: « IPv6 the rule, not the exception ». Heuuu 2010 c’est dans 2 mois c’est ca ?
    D’autres ont eu des discours plus alarmiste, comme HEAnet, qui ne parle plus de migration vers IPv6, mais de moyens de contournement pour les opérateurs qui n’auront pas le temps d’implémenter IPv6 d’ici au fameux « IPv4 wall », c’est à dire le jour ou le RIPE répondra pour la première fois « NON » à une demande d’allocation IP.
    En fait, le plus gros ennemi d’IPv6, c’est le bug de l’an 2000. Ça fait presque 10 ans que les techniciens du réseau demandent une évolution vers IPv6 en prévision d’un manque d’adresse IPv4 … mais tant va la cruche devant les bœufs qu’elle n’amasse pas mousse. Or le « IPv4 wall » ne cesse d’être repoussé, notamment grâce à la translation d’adresse (NAT/PAT), et les dirigeants qui doivent payer les évolutions nécessaires du réseau pour supporter IPv6, n’ont pas envi de subir un Y2K bug bis. Du coup, tant que ça marche, on se soucis pas du problème.

    En tout cas c’était très sympa, Google nous a payé un bon cocktail le premier soir, puis IPv6actNOW !, …etc

    Le rendez-vous est pris pour RIPE 60 à Prague en mai 2010. J’espère que d’ici la nous auront plus de client sous IPv6 pour faire plaisir à Fernando Garcia

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide