• 8 septembre 2009

    13 bonnes pratiques pour garantir la scalabilité

    AFK Partners ont fait paraître un liste (parmi tant d’autres) « bonnes pratiques » au niveau de l’évolutivité des logiciels. En voici la traduction avec quelques petites adaptations d’interprétation :

    1. Asynchrone – Utilisez des flux asynchrones dès que possible,
    2. Cloisonnement – Concevez des « silos » matériel indépendants entre chaque client/projet,
    3. Cache – Utilisez les technologies de « cache » sur chaque couche applicative,
    4. Monitoring – Evaluez la performance de votre application aussi du point du vue du client,
    5. Réplication – Utilisez la réplication pour la reprise en cas de panne mais utilisez aussi ces ressources pour alléger le serveur principal des lectures faites par plusieurs instances applicatives,
    6. Sharding – Séparez votre application et vos bases de données par service et/ou client et affectez chaque instance à un « silos » matériel distinct,
    7. Utilisez avec parcimonie les possibilités de votre SGBDR – Utiliser les bases de données interactive uniquement comme système de stockage persistent,
    8. Déployez prudemment – Déployez votre code, idéalement sur un serveur de qualification, sans rendre indisponible le système complet en cas d’erreur,
    9. Tests de charge et de performance – Testez les performances des nouvelles versions avant de les passer en production,
    10. Capacity Planning / Connaissez vos limites – Prenez conscience de la puissance encore disponible sur chaque élément de votre infrastructure,
    11. Rollback – Gardez toujours la possibilité de retourner à une version antérieure,
    12. Analyse des avaries – Ne pas soigner les symptômes, mais les causes des problèmes,
    13. Qualité – On ne rajoute pas la qualité à postériori, elle fait partie des bases.

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide