• 30 mars 2009

    Test de performance et bascule à blanc

    Votre infrastructure ne tient plus en place ? Les interruptions de service sont nombreuses ?

    Aujourd’hui, vous savez qu’il est urgent d’agir mais vous avez des difficultés à vous lancer dans un projet de migration. Les impacts d’un tel chantier doivent en effet être minimes et vous permettre à terme d’améliorer la qualité de votre service.

    Pour éviter les mauvaises surprises lors du basculement, des solutions existent : le test de bascule à blancet le test de performance.

    Oxalide a développé une véritable expertise dans la réalisation de ces tests et vous livre ici les éléments clés à connaître sur ces tests avant tout projet de migration

    Une migration réussie est synonyme d’avantages importants : réduction des coûts, simplification de l’infrastructure, amélioration des performances,…

    L’un des principaux enjeux réside donc dans la nécessité d’éprouver la fiabilité de votre nouvelle infrastructure et d’optimiser sa capacité à tenir la charge. Le test de bascule à blanc et le test de performance constituent alors la phase critique d’une migration et un facteur essentiel de réussite.

    Le test de bascule à blanc

    Le test de bascule à blanc consiste à simuler la migration dans toutes ses étapes sans effectuer la bascule finale. L’objectif de ce test est d’évaluer le temps nécessaire pour réaliser chacune des tâches du plan de migration : toutes les étapes sont minutées, les procédures validées et les écueils listés.

    Sur un projet e-commerce, le test de bascule à blanc a permis de découvrir que la regénération des index de la base existante nécessitait plus de 24h de traitement. Nous avons parallélisé ce processus pour n’avoir que le delta a recalculé lors de la bascule. Nous avons évité une rupture de service de 24h.précise Sébastien Lucas, Directeur associé Oxalide.

    Dernière grande répétition, le test de bascule à blanc permettra de vérifier que votre infrastructure est effectivement prête à accueillir l’applicatif et donc de prévenir toute rupture de service.

    Le test de performance

    Au cours d’un test de performance, les équipes Oxalide simulent un nombre déterminé de visites virtuelles sur votre infrastructure : diffusion de bannières, navigation sur plusieurs pages, envoi d’emails, etc. Ces actions sont rejouées autant de fois que nécessaire pour se rapprocher du cadre d’utilisation réelle

    Les sondes Oxalide présentes sur le serveur enregistrent l’activité sur la période de test : un emballement des ressources provoqué par un applicatif surchargé est immédiatement identifié; si l’applicatif présente certains défauts et entraîne une surconsommation des ressources, Oxalide propose des pistes d’amélioration à vos équipes de développement.

    Lors de la refonte d’une page clef du site à fort trafic d’un de nos clients, nous lui avons fortement conseillé de nous laisser faire un test de performance en environnement de pré-production. Le test a révélé plusieurs anomalies qui entraînaient, en cas de forte charge uniquement, une rupture du service. Après analyse, les parties de l’applicatif défectueuses ont été identifiées et corrigées. La publication de la nouvelle page n’a provoqué aucun incident. poursuit Sébastien Lucas.

    Le test de performance permet ainsi d’évaluer la puissance effective de votre plate-forme, de dresser le premier capacity planning et d’améliorer la performance de votre plate-forme.

    Réaliser des tests sur vos applications avant leur mise en production est donc essentiel pour garantir leur fiabilité. Vous évitez ainsi de mécontenter les utilisateurs de votre site ou de détériorer l’image de votre société

    Oxalide vous aide à détecter les problèmes en amont pour supprimer les coûts supplémentaires engendrés par la résolution de difficultés dans l’urgence.

    N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre méthodologie d’aide à la migration.

    , , , , ,

Newsletter

Inscrivez-vous et tenez vous au courant de l’actualité Oxalide